Qui sommes-nous ?

The content on this page was translated automatically.

Climate Thinking a été initié en 2019 comme projet issu des rangs des collégiens* de l'école doctorale GeKKo par Felix Böhm, Martin Böhnert, Paul Reszke et Murat Sezi. Dès 2020, il a été ancré en tant que priorité d'enseignement et de recherche du département des sciences humaines et culturelles de l'université de Kassel. Depuis 2022, Climate Thinking existe en tant qu'IAG (groupe de travail interdisciplinaire). Actuellement, 17 doctorants et post-doctorants travaillent dans l'IAG du projet de troisième cycle.

Nous considérons l'extension et la complémentarité constantes de notre inventaire de méthodes comme un processus nécessaire pour rendre accessibles les interdépendances des habitudes de pensée et de vie qui constituent les complexes de problèmes de la crise climatique et de la durabilité dans leur intégration dans la société.

Parmi nos approches, nous comptons la linguistique du discours, l'épistémologie, l'anthropologie culturelle, la linguistique des médias, l'écoféminisme, les Plant Studies, les Post Colonial Studies, les Science and Technology Studies, la didactique des langues, l'éthique environnementale, l'histoire de l'environnement, l'histoire et la philosophie des sciences.


Personnes de contact:internes

La coordination du GIC (Martin Böhnert & Johannes Thüne) est joignable à l'adresse iag[at]climate-thinking.de


The Climate Thinking logo; the words Climate Thinking centered in a circle.

Pourquoi le nom "Climate Thinking" ?

Climate Thinking était à l'origine, malgré - ou peut-être à cause de - son incorrection grammaticale, un titre de travail utilisé en plaisantant dans un petit cercle. Il fait référence à un autre projet de deux des initiateurs de Climate Thinking, Martin Böhnert et Paul Reszke : "Du binge watching au binge thinking". Comme le projet développé spontanément a rapidement gagné de nouveaux membres, que le nom s'est répandu au-delà du petit cercle, qu'il a été utilisé tout naturellement et qu'il s'est finalement très vite ancré dans le département des sciences humaines et culturelles de l'université de Kassel, nous avons décidé de conserver le nom.

Ainsi, le nom reflète d'une part les dynamiques qui accompagnent et marquent toujours les processus de recherche. D'autre part, le caractère inhabituel de la tournure grammaticale Climate Thinking permet de trouver le projet rapidement et sans doublons dans les moteurs de recherche.